Retour d’expérience « Développer son énergie » et « Reconstuire le couple »

Ce qui suit est le témoignage d’un couple courageux que j’ai [Louis Bourgarel] eu le bonheur d’aider à se reconstruire.

 

Avril 2018

Pour Louis, bénévole de l’association Permis de construire.

C’est l’histoire d’une famille, tranquille : le père, fonctionnaire, la mère, analyste-programmeur, et leurs trois grands garçons – 24, 22 et 17 ans – leur plus grande fierté. Chacun avance dans la vie, qui offre bien sûr des hauts et des bas, mais avec – semble-t-il – plus de hauts que de bas. Les vacances, les amis, les fêtes, viennent égayer un quotidien peut-être un peu trop fade, certainement un peu trop routinier…

Mais, par un funeste matin de mars 2017, patatras, tout s’écroule ! Perquisition des gendarmes, garde à vue pour le père, sidération pour la mère et les enfants… S’ensuivent de longues semaines, d’incompréhension, de culpabilité, de mutisme, de non-dits, de repli sur soi, de fermeture aux autres…

Et puis, doucement mais sûrement, une association vient éclairer cette grisaille. Patiemment, toute l’équipe de l’association Permis de construire met en place des béquilles pour relever le père, mis à pied : écoute attentive, sport, sophrologie, sorties culturelles, activités diverses,… vont le transformer et redonner du sens à sa vie. Parmi toutes ces belles personnes, désintéressées, généreuses et débordant d’empathie, il y a Louis. Louis lui offre son temps et sa compétence. Il lui apprend à communiquer. A communiquer avec les autres en général. A communiquer avec ses amis en particulier. Et surtout à communiquer avec moi, sa femme. Louis saura trouver les mots, saura révéler ce qu’il a de meilleur en lui… Patiemment, à chaque rencontre, il le force à s’ouvrir, à dépasser les actes du passés – révolus – et à reconstruire un présent plus beau qu’avant, grâce à la communication.

Après l’accompagnement pour le sortir de son enfermement, puis pour parler aux amis proches, Louis m‘a associée à leurs rencontres, moi qui me sentais bien oubliée pendant que toute une armada de personnes bienveillantes remettaient mon mari à flot…

Il a suffit de quelques rendez-vous pour remettre sur les rails notre couple, qui avait su affronter la tempête, mais qui n’arrivait pas à retrouver son intimité. Ce furent des échanges certes inconfortables, laborieux peut-être, émouvants parfois, mais terriblement efficaces !

Nous deux seuls n’aurions certainement pas su trouver le chemin pour nous retrouver pleinement. Merci, Louis.

Agathe et Jean     (ces deux prénoms ont été modifiés).